République Tunisienne  
Ministère de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche

Connexion

Connexion

Les avortements

Les maladies abortives constituent un frein au développement de l’élevage des ruminants. En effet, ces pathologies engendrent des pertes économiques considérables d’une part directes et d’autres parts indirectes affectant ainsi la rentabilité du cheptel.

Les causes d’avortement dans les élevages des petits ruminants ont été étudiés afin d’identifier les agents responsables des avortements et de déterminer leur impact économique. Les recherches effectuées dans ce domaine s’avèrent insuffisantes pour pouvoir bâtir des stratégies de lutte efficaces permettant la diminution de la prévalence de ces maladies voire leur éradication. Le centre de veille zoosanitaire, dans le cadre d’un travail multi-institutionnel, propose une approche axée sur la réalisation des enquêtes de type rétrospectif, sérologique et étiologique. L’idée générale de ce programme est l’appréciation de l’importance des avortements au sein de ces élevages. Dans ce cadre, les éléments qui ressortent de cette enquête vont servir comme base pour la mise en place de l’enquête sérologique. Cette dernière va permettre de comprendre comment circulent ces maladies dans les élevages organisés et privés à travers l’identification des facteurs de risque en cause de l’occurrence des agents abortifs. Elle apportera des éléments d’éclaircissement quant aux pratiques d’élevages qui favorisent la propagation des maladies en question. En troisième étape, l’identification de l’agent causal des avortements sera réalisé dans le cadre d’un suivi continu (enquête étiologique) afin de pouvoir gérer chaque situation à part.

Dernière modification le mercredi, 24 février 2016 16:57