République Tunisienne  
Ministère de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche

Connexion

Connexion

Télécharger le document : Bulletin zoosanitaire N°24   

Date de publication : janvier 2022

Sommaire 1:La mobilité animale dans les marchés aux bestiaux du sud Tunisien : cas du gouvernorat de Médenine 

 

La mobilité animale joue un rôle très important dans l’introduction et la propagation des maladies. Une enquête a été sur la mobilité animale dans les marchés aux bestiaux dans le gouvernorat de Médenine.  Les résultats de l’enquête montrent l'existence de 569 flux commerciaux avec un total de 3837 animaux échangés, ainsi que des échanges transfrontaliers avec la Libye et l'Algérie. Le réseau commercial des ruminants dans la région est composé de 172 liens et de 89 nœuds. Les indicateurs tels que le degré et la betweenness ont été calculés pour identifier les nœuds les plus importants en matière de flux entrants et sortants. Les résultats révèlent également la présence de six communautés d'échanges. Ces résultats ont des implications pour la propagation des maladies et la gestion de la santé animale dans la région.

Auteurs : Ben Slimane I1, Kalthoum S1, Baccar MN1, Lachtar M1, Hajlaoui H1, Chandoul W2, Semmani W2,

Jammii A 2, Seghaier C1[1Centre National de Veille Zoosanitaire (CNVZ) 2Commissariat régional au développement agricole de Médenine]

Sommaire 2 : Enquête sérologique sur la fièvre de la vallée du Rift chez les camélidés en Tunisie 

 

La fièvre de la vallée de rift est une zoonose qui menace la Tunisie. Afin d’étudier la maladie chez les camélidés, une étude a été menée entre décembre 2018 et décembre 2019 sur un échantillon de 1025 dromadaires dans six gouvernorats du sud de la Tunisie. Des prélèvements sanguins ont été effectués sur chaque dromadaire et analysés à l'aide d'un test ELISA de compétition multi-espèces pour détecter les anticorps contre la FVR. Les résultats ont révélé une prévalence de 0,07 % de la FVR chez les dromadaires. Les facteurs de risque identifiés comprenaient le sexe, l'âge, la race, le type d'élevage et les pratiques d'élevage. Bien que l’étude n’ait pas trouvé de traces sérologiques indiquant la présence de la FVR chez les camélidés et malgré la présence de prélèvements positifs dans d’autres enquêtes, aucune conclusion ne peut être formulée quant au statut épidémiologique du pays vis-à-vis de cette maladie.

 

Auteurs Ben Ali M1, Kalthoum S1, Lachtar M1, Ben Salem A1, Hajlaoui H1, Ben Slimane I1, Bel Haj Mohamed B1 , , Seghaier C1,

Chendoul W 2, Jamii A2, Ourabi M3, Ben Houcine A3, Bouajila M4, Khelifi T5, Bouabdella H6, Dabbek H7, Bennaceur S7

[1Centre national de veille zoosanitaire, 2 Commissariat régional au développement agricole de Médenine, 3 Tozeur, 4 Tataouine, 5 Gafsa, 6 Gabes, 7 Kébili]

Sommaire3Evaluation des connaissances, attitudes et pratiques des ménages vis-à-vis d’un cas de rage humaine à El Alia en 2021

En Tunisie, la rage est endémique et enzootique. La maladie a connu une recrudescence ces dernières années avec une réapparition de la maladie dans le gouvernorat de Bizerte en 2012. Une étude transversale descriptive a été menée dans la région d'El Alia suite à l’apparition d’un cas de rage humaine pour évaluer les connaissances, attitudes et pratiques des ménages en matière de rage, afin de déterminer les actions à mener pour améliorer la situation dans la région. Les données ont été collectées à l'aide d'un questionnaire structuré auprès d'un échantillon ciblé de ménages situés dans un rayon de 1 km d'un foyer de rage humaine. Les résultats ont montré que les connaissances des ménages en matière de rage étaient insuffisantes et que la sensibilisation et l'éducation devaient être renforcées pour améliorer la prévention et le contrôle de la maladie

Auteurs : Kaouther Guesmi1, Sana Kalthoum1, Naouel Fatnassi1, Raja Gharbi1, Ameni Ben Salem1, Chedia Seghaier1

[1 Centre national de veille zoosanitaire]

 

 

 

Lu 1515 fois